Rubrique :  Les implants

La pose d’implants : une intervention impressionnante mais bien maîtrisée

Quel que soit la méthode employée, une hygiène dentaire rigoureuse est nécessaire

Pose d'implants dentaires

La mise en place chirurgicale des implants peut paraître impressionnante. Il s’agit pourtant d’une intervention relativement rapide dont les suites se déroulent très bien, dans la grande majorité des cas.

Mise en place des implants dans une clinique ou au cabinet dentaire

La mise en place d’implants nécessite une asepsie opératoire rigoureuse. Elle peut être réalisée au cabinet ou en bloc opératoire en fonction des habitudes du chirurgien et de la configuration de son cabinet, qui s’adapte ou non à la pose d’implants.

La mise en place de l’implant

Une anesthésie locale est réalisée. La gencive est incisée et dégagée pour avoir accès au site osseux où la pose de l’implant est prévue. Le passage successif de forets de différents diamètres permet de préparer le logement dans lequel l’implant est ensuite mis en place.

Accès au site Forage

Accès au site

Forage

Mise_en_place_de_l_implant.jpg Mise en place d'une vis de couverture et fermeture du site

Mise en place de l'implant

Mise en place d'une vis de couverture et fermeture du site

La fermeture du site chirurgical

Une fois le ou les implants mis en place, le site d’intervention doit être refermé soigneusement afin de permettre à l’implant de s’intégrer totalement à l’os de la mâchoire dans les meilleures conditions.

Deux options de fermeture sont possibles :

1ère option : avec enfouissement total des implants
La gencive est remise en place et suturée dans sa position initiale. Les implants sont alors entièrement enfouis sous la gencive, et donc très bien protégés. Si cette option est choisie, il faudra rouvrir légèrement la gencive deux à six mois plus tard pour dégager la tête des implants afin de réaliser la prothèse.

2ème option : sans enfouissement des implants
La gencive est suturée en laissant dépasser la tête des implants. La gencive cicatrise directement autour des implants. Cette technique permet d’éviter un deuxième temps chirurgical pour dégager la tête des implants. En revanche, les implants sont moins bien protégés pendant la période d’intégration osseuse. Cette option est réservée aux cas les plus favorables.

Nos conseils

  • Pour que la cicatrisation se déroule dans les meilleures conditions possibles, veillez à bien respecter vos prescriptions et les conseils post-opératoires qui vous sont donnés.
  • La vitesse et la qualité de la cicatrisation dépendent beaucoup de la propreté du site opératoire.
  • Adopter une hygiène buccale rigoureuse est indispensable pour la bonne intégration des implants dans l’os de votre mâchoire.
  • Dans de rares cas, l’implant peut être rejeté. Un nouvel implant est alors immédiatement mis en place ou quelque temps après.
  • Il est très rare d’observer deux rejets d’implants consécutifs.

Dernière mise à jour le 15/07/2014